NutritionNutrition

Le NO Sugar ou le NON Sucre : Nouvelle tendance

Le NO Sugar ou le NON Sucre : Nouvelle tendance
26/01/2016 commentaire0 | vue1489 |

Venue des USA (encore !), cette tendance n’est pas à proprement parler un régime ou une mode passagère, c’est plus une manière raisonnée et raisonnable d’aborder l’alimentation. Les spécialistes se sont tous mis d’accord sur un fait ; le sucre est essentiel pour donner de l’énergie, mais en excès, il devient néfaste.

Le sucre … cette drogue :

Depuis notre tendre enfance, le sucre rime avec plaisir, plaisir tellement rassurant. Ceci est dû à la sécrétion de la sérotonine, hormone antistress, et à l’activation de circuits cérébraux du plaisir. Lorsqu’on parle de drogue, c’est quasiment le cas, car rien n’est plus addictif que le plaisir. Certaines études en laboratoire sur des rats, ont démontré que le sucre est bien plus addictif que certaines drogues (information à prendre toutefois avec des pincettes).

Le sucre…où se cache-t-il ?

On associe souvent le sucre aux gâteaux, bonbons, friandise diverses. Hors, il se cache partout : dans le pain de mie, dans les céréales, dans les yaourts, dans les jus de fruits en briques, les sodas… et cette consommation dès le petit-déjeuner, provoque un pic glycémique déclenchant une sécrétion d’insuline par le pancréas pour faire baisser son taux. L’insuline oriente ce sucre vers 3 organes : les muscles (il sera brûlé), le foie et les cellules adipeuses qui vont le stocker.

Le sucre… quelles conséquences ?

Plus on en consomme, plus on sollicite son pancréas. Et qui dit pic glycémique, dit décharge d’insuline, et donc hypoglycémie, qui pousse à en reprendre… cercle vicieux, dont le corps paie à coup sûr les conséquences sur le long terme.

Le sucre… quelle solution ?

Réduire. Il n’est pas question d’arrêter le sucre, c’est quasiment impossible et pas conseillé du tout, mais réduire la consommation de produits industriels est un très bon début.

Réduction du sucre… quel résultat ?

Une meilleure forme. La conséquence est rapidement visible, on a plus d’énergie.

Astuce : pour commencer, on enlève les sucres superflus : dans le café, le thé, les jus, les salades de fruits. Au début c’est difficile, mais on finit par s’y faire, et c’est une excellente manière d’apprécier le goût authentique des aliments.



Voir aussi dans les autres rubriques

Mentions Légales Contact Copyright la vache qui rit® 2015 Réalisation: ARCHIPEL DIGITAL