NutritionNutrition

Le couscous ! notre vendredi à nous !

Le couscous ! notre vendredi a nous !, plat diététique
02/01/2016 commentaire0 | vue2286 |

Tous les vendredi on l’attend avec impatience, la perspective de le dévorer à 13 h nous fait tenir la matinée. c’est notre plat chéri, celui qui nous rappelle que c’est bientôt le week-end. 

Nous vous proposons de décortiquer le couscous, de l’étudier et d’en faire un plat « diet ».

Les ingrédients : De la semoule en paquet, de la viande, des légumes (chou blanc, courgette, navet, aubergine, carotte, courge rouge, piment, oignons, tomates), de la coriandre, du beurre, du safran, du poivre, et beaucoup d’eau.

Lorsqu’on regarde de près ces ingrédients, à part le beurre, tout nous semble diététique, alors pourquoi les nutritionnistes s’acharnent –ils à nous en priver ?

Le couscous est effectivement un plat équilibré, il y a des protéines (viande), des fibres et des vitamines (les légumes), des sucres lents (la semoule), et du gras bien entendu, mais quel plat marocain n’en contient pas ? 

La réponse à cette question que beaucoup de gens se posent est simple, le plat n’est pas « anti-diet » en lui-même, c’est la manière dont nous le consommons qui l’est. Nous vous avons expliqué l’importance de l’équilibre dans l’assiette lorsqu’on voulait perdre du poids, ou au moins ne pas en prendre. Grosso modo : moitié de légumes, ¼ de viande, ¼ de féculents. 

Lorsque nous mangeons le couscous à la « marocaine », dans le plat principal, nous consommons beaucoup de semoule (blanche en général) et de viande au détriment des légumes. Nous rompons cet équilibre de l’assiette qui est primordial pour perdre du poids.

La solution : commencer par les légumes jusqu’à être à moitié rassasié, ensuite on consomme légumes et viande, et lorsqu’on est sur le point d’être repu, on mange notre couscous de façon « classique », dans le plat avec tout le monde, en mélangeant semoule+viande+légumes.

Résultat : on garde le plaisir pour la fin, on ne prend pas un gramme, on fait le plein de fibres, notre digestion se fera plus lentement, et on n’aura pas envie de se jeter sur un biscuit 2 heures après avoir fini le couscous !



Voir aussi dans les autres rubriques

Mentions Légales Contact Copyright la vache qui rit® 2015 Réalisation: ARCHIPEL DIGITAL