NutritionNutrition

En été, on brunch !

Cet été on brunch !
09/08/2016 commentaire0 | vue1335 |

On se lève bien plus tard, on traine au lit, on n’a pas mis le réveil et c’est top. Lorsqu’on se lève tard, on n’a pas forcément envie d’un petit-dej ni d’attendre l’heure du déjeuner parce qu’on a faim. Donc on fait un brunch : compression de breakfast et lunch, et dans tous les sens du terme.

Car dans le brunch on retrouve les aliments du petit- déjeuner mais aussi ceux du déjeuner, sans toutefois préparer un tajine avec les croissants. C’est pratique parce qu’il y a moins de préparatifs que pour le déjeuner.

L’avantage c’est que chacun fait le brunch qui lui plait et peut y mettre ce qu’il désire :

Viennoiseries, cake, pancakes, céréales, laitages…

Œufs, fromage, jambon de dinde.

Club sandwich, quiches, briouates sales.

On peut aussi intégrer le msemmen, beghrir, harcha.

Fruits : en jus, en salade de fruits ou servis tels quels.

Le brunch doit juste être un repas complet, rassasiant, parce qu’on ne mange pas jusqu’au goûter ou pour les warriors jusqu’au diner, quoique ce n’est pas conseillé. Donc il faut tenir sans pour autant se faire un sandwich à 15 heures.

La bonne formule est d’intégrer l’œuf et le fromage, le mélange de ces deux protéines est rassasiant à souhait. Sur un toast complet grillé auparavant, on dépose une tranche d’emmental et un œuf au plat à cheval. On prend des fruits, un thé et le tour est joué.

Autre formule, la salade de pâtes ou le taboulé. Les sucres lents permettent de tenir pendant plusieurs heures sans avoir faim.



Voir aussi dans les autres rubriques

Mentions Légales Contact Copyright la vache qui rit® 2015 Réalisation: ARCHIPEL DIGITAL