NutritionNutrition

On apprend à lire les étiquettes

On apprend à lire les étiquettes
19/02/2016 commentaire0 | vue1428 |

Manger trop gras, trop salé, trop sucré est néfaste pour notre santé. Même en diminuant le sel, le sucre et les graisses ajoutées dans notre alimentation, il n’en demeure pas moins que certains aliments en boites ou en sachets contiennent des sucres cachés ou du sel à outrance.

 

Il faut donc apprendre à déchiffrer les étiquettes des produits que nous consommons régulièrement.

 

Prenons l’exemple du sucre, car c’est bien celui qui se cache sous différentes formes et appellations.

 

Pour dépister les sucres ajoutés, il faut être attentif à l’étiquette de composition nutritionnelle ; si le sucre est présent en première ou deuxième position, le produit en est gavé, on zappe. Si dans la liste des ingrédients, le sucre revient plus de deux fois, c’est une bombe, on zappe. Sur les étiquettes, on ne voit pas marqué sucres, mais plutôt glucose ou fructose ou dextrose, galactose, saccharose… la présence de plus de deux de ces termes rend le produit « à zapper ».

 

De même pour le sel, on le retrouve partout, même dans certains produits sucrés. On fait donc très attention à sa présence et à son classement dans le tableau de composition nutritionnelle. S’il est en première position, cela signifie que le produit est très riche en sel, on zappe.

 

Pareil pour les gras, on se méfie surtout des produits croustillants, car s’ils sont allégés en sucres, ils croustillent parce qu’ils sont frits dans un corps gras. On essaie de zapper.

 

Nul n’est tenu de tout savoir, mais il existe des choses à connaitre pour éviter une surconsommation de produits qui sont mauvais pour le bon fonctionnement de notre organisme.



Voir aussi dans les autres rubriques

Mentions Légales Contact Copyright la vache qui rit® 2015 Réalisation: ARCHIPEL DIGITAL