FormeForme

En septembre je m'organise, on mange à l'heure

En septembre je m'organise, on mange à l'heure
09/11/2015 commentaire0 | vue3636 |

Grand classique des vacances, les repas à des heures diverses et variées. On petit déjeune à l’heure du déjeuner, on déjeune à l’heure du goûter et on dîne… quand on peut. Tout est décalé.

La rentrée remet les pendules à l’heure. Et nous oblige à nous reprendre. On ne peut plus se permettre de manger quand on veut.

On petit-déjeune, on a tendance à sauter ce repas essentiel, par manque de temps, ou manque d’appétit (normal à cette heure là on dormait il y a à peine une semaine). Eh bien le rythme des repas est très important, d’où la nécessité de dormir plus tôt ; ça nous permet de nous réveiller à temps, et d’avoir le temps d’avaler quelque chose avant le sprint. On mange des sucres lents (céréales ou pain) un laitage, un fruit. Le petit-déjeuner est le repas qui va conditionner tous les autres.

On déjeune à l’heure : Pareil on ne saute pas le déjeuner, c’est le repas qui nous permet de tenir l’après midi. Entre le boulot et ce qui nous attend le soir en rentrant, on a besoin de nutriments. Alors la pause dej on la prend, et pas sur facebook !!

On s’accorde une pause sucrée à 16 heures. Ce plaisir sucré est bon pour votre corps et votre moral. Et en septembre, le moral on y tient.

On dîne tôt, si on veut se coucher tôt. Il faut laisser au corps le temps de digérer. Et on dine léger aussi. Dormir avec un estomac plein à craquer est la meilleure façon de se réveiller énervé.

En reprenant un rythme normal de repas, tout le reste suit. L’organisation commence toujours quelque part.



Voir aussi dans les autres rubriques

Mentions Légales Contact Copyright la vache qui rit® 2015 Réalisation: ARCHIPEL DIGITAL