FormeForme

Le mois sacrément sucre

Le mois sacrément sucre
01/07/2016 commentaire0 | vue1519 |

Si on doit choisir un mois dans l’année où l’on consomme la moitié du sucre de l’année c’est bien le ramadan : Chebbakia, Sellou, gateaux en tout genre, Briouates…

On malmène notre corps ainsi, car il faut savoir que chacun de ses gateaux est une petite bombe en sucre. Ah oui il y a de la farine aussi, raison de plus c’est du sucre aussi.

Imaginez votre corps, privé de sucres pendant toute la journée, en état d’hypoglycémie modérée, et on le bombarde en un seul repas de la ration de sucre pour 24 heures (et là on est gentil parce que c’est la ration de la semaine qui y passe presque). Vos organes, en l’occurrence le pancréas produit de l’insuline en grande quantité pour faire baisser le taux de sucre dans le sang. Donc on le sursollicite. Votre foie filtre une grosse partie de ces sucres, donc on le malmène également. Et ces pauvres intestins, ils sont irrités… et après on se plaint d’avoir la tête qui tourne, et d’être ballonnée.

On arrête les dégâts. Et on devient raisonnable. Le but n’est pas de vous priver, mais seulement de vous aider à réaliser que le trop de sucres est mauvais pour votre santé. Il y a d’autres choses à consommer : des légumes (les grands oubliés du ramadan), des fruits (c’est du fructose mais il y a aussi des vitamines des fibres, des antioxydants), des céréales complètes, du chocolat noir aussi (magnésium et envie de sucre coupée).

Notre conseil : comme on ne peut pas se priver complètement de plaisirs sucrés qu’on ne consomme pas le reste de l’année, on se met comme objectif de ne consommer qu’un ou deux gâteaux par jour, minimum une heure et demi après le ftour. Comme collation, avec un thé sans sucre, bien sûr.



Voir aussi dans les autres rubriques

Mentions Légales Contact Copyright la vache qui rit® 2015 Réalisation: ARCHIPEL DIGITAL