FormeForme

Pour quoi je grossis vite

Pour quoi je grossi vite
17/03/2016 commentaire0 | vue1824 |

Il n’y a pas de justice face aux kilos. Certaines femmes mangent tout ce qu’elles veulent quand elles veulent et d’autres, la seule vue d’un fondant au chocolat leur fait prendre un kilo. Ça se passe ainsi dans l’imaginaire de plusieurs femmes. C’est certes injuste, mais il y a des raisons à cela.

 

Les quantités : il faut savoir que ce qui est une petite quantité pour l’une est une très grosse quantité pour l’autre. Tout dépend de l’appétit et de la taille de l’estomac. L’estomac est une poche qui se dilate et se rétracte. Plus les quantités sont grandes, plus l’espace pris par la nourriture est grand et plus l’estomac se dilate en conséquence. Ainsi lorsque l’estomac est petit, on arrive vite à satiété, à l’inverse lorsqu’il est grand, on a besoin de beaucoup de nourriture pour être rassasié. Etant élastique, on peut l’agrandir en mangeant beaucoup ou le rétrécir en diminuant au fur et à mesure notre ration.

 

Le métabolisme, et là on pourrait éventuellement parler d’injustice ; certains organismes dégradent la nourriture plus efficacement et plus vite que d’autres. Quand la génétique s’en mêle, on ne peut que s’incliner. Certains corps, ainsi, stockent plus et plus vite que d’autres. Le tout est de le savoir et choisir les aliments qu’on stocke le moins et qui se transforment le moins en graisse ; les légumes.

 

Le métabolisme aussi régit la perte. Les organismes qui stockent peu perdent plus vite. Ceci dit certains organismes stockent vite et perdent vite aussi. Il n’y a pas de logique lorsqu’on se penche sur la question.

 

Sauf celle-ci : manger de grosses quantités, à des heures irrégulières, en mettant trop de gras et de sucres dans son assiette fait plus grossir qu’une ration contenant un maximum de légumes, peu de graisses et une quantité raisonnable de pain.



Voir aussi dans les autres rubriques

Mentions Légales Contact Copyright la vache qui rit® 2015 Réalisation: ARCHIPEL DIGITAL